04/08/2017

De jolies choses “culturelles” à mettre dans votre valise !

Je m'y prends peut-être un peu tard, compte tenu qu'on débute le mois d'août, mais après tout, l'été dure jusqu'au 21 septembre, alors pourquoi ne pas vous présenter, dans un petit article, une sélection de romans, BDs et podcasts pour (prolonger un peu) l'été ?



Tout d'abord, j'aimerais vous parler du roman de Pierre Adrian, Des âmes simples. Ce livre a été une véritable bouffée d'air dans mes lectures estivales. Pourtant, il ne s'agit pas d'un roman excessivement joyeux ou positif (mais c'est à relativiser). On y suit le narrateur (qui est probablement l'auteur) dans son voyage dans la Vallée d'Aspe. Là bas, il rencontre Pierre, le curé de la vallée, et le seul moine du monastère de Sarrance. Notre narrateur va suivre Pierre, dans ses déplacements et dans ses rencontres avec les habitants de la vallée. On y découvre des hommes et des femmes abîmés par la vie, aux parcours parfois très compliqués, et qui ont connu de véritables drames. Mais malgré la pénibilité de la vie dans la vallée, le texte de Pierre Adrian nous touche par son humanité, son humanisme, et nous émeut. Ces hommes et ces femmes sont beaux, ils sont intéressants, ils sont touchants. Le personnage de Pierre, et plus particulièrement son rapport à la religion est infiniment positif. C'est un homme qui ne vit que pour les autres, qui les regarde avec douceur, bienveillance, et compréhension. La religion est présentée comme don de soi, et main tendue vers l'autre.  L'humanité de Pierre et son discours extrêmement bienveillant font du bien. J'ai adoré cette lecture, j'ai trouvé le style très beau, je me suis laissée porter, et moi aussi, j'ai eu du mal à quitter la vallée. (Plus d'infos sur le livre, ici)

J'aimerais ensuite vous conseiller Les Furies de Lauren Groff. Ce roman est un véritable ovni. Il est chargé de suspense, de mystère, l'ambiance y est lourde et les personnages nous fascinent. Il retrace l'histoire d'un couple hors du commun, celui de Lotto et Mathilde. Le rêve de Lotto, c'est de briller, il veut être un dramaturge célèbre, adoré et reconnu. Et s'il réussit à toucher ce rêve au cours du roman, c'est principalement grâce à Mathilde. Leur relation est fascinante. Tout en paraissant équilibrée, elle laisse entrevoir de nombreuses failles, des petits défauts, des soucis, qui mettent la puce à l'oreille. Si, finalement, ce couple parfait n'était pas si parfait que ça ? Et si, finalement, celle qui brillait, ça n'était pas Mathilde ? J'ai été complètement happée par ce roman, j'ai ressenti la même angoisse que lors de ma lecture du Complexe d'Eden Bellwether de Benjamin Wood, ce fut une expérience de lecture incroyable. (Plus d'infos sur le livre, ici)

Le troisième roman que je m'apprête à vous recommander tient plus du “pavé” que du petit livre de plage. Malgré tout, c'est une lecture indispensable, et en cette période où le soleil se couche un peu plus tard et le jour se lève un peu plus tôt, on bénéficie du temps nécessaire à la lecture de ce chef d'oeuvre. Car oui, L'Art de la joie de Goliarda Sapienza est un véritable chef d'oeuvre. C'est un ouvrage résolument moderne, incroyablement original et surtout allant à l'encontre des codes sociaux, mais également littéraires voire politiques, de l'époque. Pour le résumer rapidement, ce roman est l'histoire de Modesta — la narratrice et personnage principal — de sa vie, de sa construction en tant que femme “éclairée” et de ses aspirations. C'est un roman très intimiste (puisque nous nous trouvons au plus proche des pensées de Modesta), mais aussi très vaste, presque une épopée familiale. J'ai adoré lire ce livre, je l'ai trouvé incroyablement enrichissant, extrêmement intéressant, et complètement captivant (oui, j'adore les adverbes). J'ai apprécié découvrir l'Italie des années 1930, ça m'a fascinée. Même si certains passages du roman sont un peu longuets (il a quand même requis dix années d'écriture, ceci explique cela), L'Art de la joie est un roman qui se lit bien. Il nous offre également une véritable réflexion sur l'amour, présenté sous toutes ses formes. Si vous aimez les destins de femme forte, les fresques familiales : foncez. (en plus, si vous avez un intérêt particulier pour la littérature féministe, ce roman se présente comme une référence incontournable...). (Plus d'infos sur le livre, ici)


Maintenant, j'aimerais vous faire quelques recommandations BDs, même si je suis vraiment une quiche pour en parler. La première BD dont j'aimerais vous parler, est en réalité une série Les Beaux Étés de Zidrou et Jordi Lafebre. Ces BDs font un bien fou, elles nous présentent les jolies vacances d'été d'une famille un peu originale. Il n'y a pas forcément grand chose à vous dire, chaque tome a certes un enjeu particulier, mais j'aime croire qu'on prend plaisir à lire ces BDs, parce qu'on retrouve une petite famille, ses habitudes et ses soucis. C'est un peu le genre de BD qui vous parle de la vie, telle qu'elle est, avec toutes ses petites contrariétés mais aussi tous ses petits bonheurs. C'est la BD parfaite pour prolonger l'été, ou pour simplement s'évader le temps de la lecture. (Plus d'infos sur le livre, ici)

La deuxième BD dont je vais vous parler, c'est celle de Zerocalcare, Kobane Calling. Cette BD a été une révélation, un choc, une claque, et une prise de conscience. On suit le voyage de Zerocalcare en Syrie, et plus précisément dans les territoires occupés par les Kurdes. On y apprend les réalités de la guerre, on y prend conscience de l'horreur. Cette BD nous fait également découvrir ces hommes et ces femmes qui se battent, non seulement pour leur liberté, mais aussi pour l'affirmation de leurs territoires (et donc, par extension, de leur existence). Ce qui est fabuleux avec Kobane Calling, c'est qu'à une actualité très sombre, très grave et très lourde, se mêlent les blagues et jeux de mots de Zerocalcare, qui viennent mettre de l'humain et un tout petit peu de légèreté dans cette ambiance pesante. Si vous avez envie de vous documenter sur le conflit syrien, je ne peux que vous encourager à lire cette BD, c'est une réussite, c'est génial, et si je pouvais l'offrir à tout le monde, je le ferais. (Plus d'infos sur le livre, ici)


Enfin, parlons podcasts. Depuis quelques temps, je me régale les oreilles (oui, cette formulation est étrange, et avouons-le, un peu horrible...) avec de nombreux podcasts, je suis devenue une véritable dévoreuse de ce format audio si chouette, si pratique. Il me semblait donc assez logique de vous en parler dans cet article. Bien que le podcast ne soit pas forcément LE média symbolisant l'été, je trouve qu'il se prête bien à toutes ces activités de farniente. Les premiers podcasts dont j'aimerais vous parler, c'est ceux (parce qu'en fait je vous en présente deux d'un coup, je suis une petite maligne) de Lauren Bastide : La Poudre et Les Savantes. Dans La Poudre, Lauren Bastide s'entretient avec une femme, et discute avec elle de son rapport à la féminité, à son activité professionnelle (par exemple au processus d'écriture, de création...) et à de nombreux sujets d'actualités. Dans ce podcast, se succèdent des femmes très différentes, abordant le féminisme de façon diverse, ce qui rend cette émission incroyablement enrichissante. Elle est foncièrement inclusive, on y parle des femmes et non pas de la femme, ce qui fait un bien fou. En ce qui concerne Les Savantes, il s'agit d'une émission diffusée cet été sur France Inter (le samedi), et qui interroge le rapport des femmes à la science (entendue au sens très large). Lauren Bastide reçoit des femmes de science, et interroge leur pratique, leur demande comment leur engagement féministe s'intègre à celle-ci. C'est extrêmement intéressant et cela ouvre de nombreuses perspectives de réflexion. Enfin, je me dois de vous prévenir : la voix de Lauren Bastide est hautement agréable, ce qui rend l'écoute de ces deux podcasts très addictive, vous êtes prévenu-e-s.... (Plus d'infos sur Les Savantes ici, et pour La Poudre c'est par )

Pour finir cette (trop longue ?) sélection, je vais vous parler de Du grain à moudre, une émission diffusée sur France Culture. L'intérêt majeur de cette émission, c'est le fait qu'elle aborde des sujets très différents, ce qui permet à chacun-e d'y trouver son compte. Se trouvent abordés des thèmes comme la liberté de la presse, le monde politique, les politiques d'éducation, le rapport des Français à leur alimentation, des questions plus géopolitiques, bref, il y en a pour tout les goûts, et c'est top. L'émission se présente sous la forme d'une discussion, voire d'un débat, entre plusieurs personnes concernées par le sujet évoqué. C'est toujours très intéressant, même si l'on est parfois contraint d'écouter des idées qui ne nous correspondent pas vraiment. Il n'est pas très évident, je trouve, de découvrir des podcasts qui parlent de l'actualité, et qui le font d'une manière un petit peu enrichissante, et c'est ce que parvient à faire Du grain à moudre (même si ce n'est que mon avis). (Plus d'infos ici)


Voilà, cet article est enfin terminé, j'espère que sa lecture n'aura pas été trop pénible, et que vous avez pu y trouver quelques idées ;)

Bonnes vacances pour celleux qui en ont, bon courage pour celleux qui ont repris le travail.

PS : Et vous, qu'est ce que vous lisez/écoutez cet été ? Quelles sont vos jolies découvertes ?


Crédit photo : Pexels 

0 Commentaire

Enregistrer un commentaire