08/09/2017

Vite, vite.



« C'est le dernier jour, vous venez, on va se baigner ? Oui, il fait froid, mais allez, une dernière fois ».

Le dernier jour des vacances, la dernière baignade, le dernier petit-déjeuner sur la terrasse, le dernier apéro en face des vignes. Vite, vite, il faut profiter, une dernière fois, avant de retourner dans le quotidien un peu plus fade, un peu plus pressé, un peu plus stressant. Alors, on se dépêche, on enfile très vite les maillots de bain, on attrape la serviette aux jolies couleurs estivales, et puis on sort. On affronte courageusement le mistral, oui, il fait froid, oui, on a un peu la chair de poule, mais bon, c’est la dernière journée de vacances. On rigole nerveusement en trempant les pieds dans la piscine. « Elle est vachement plus froide qu’en début de semaine, non ? – Oui, mais allez, on se baigne ». Alors, avec bravoure, on immerge son corps (plus ou moins rapidement, selon si l’on craint le froid), et on fait quelques brasses. C’est froid (certes, un peu moins froid que la mer bretonne, notre grande piscine à nous) mais tout de même. Les membres un peu engourdis, on jette un dernier coup d’œil aux montagnes qui encadrent les vignes. C’est beau quand même, dis, tu ne trouves pas que c’est beau ? 

Les derniers jours de vacances ont toujours ce parfum de hâte, d’empressement, de « carpe diem » hyperactif. On s’efforce de faire en deux jours une sorte de condensé de tout ce que l’on a pu vivre durant la semaine. On essaye vainement de repousser la fin des vacances, et on profite intensément, parce que l’on sait que le retour sera long, la reprise un peu douloureuse, et le quotidien moins ensoleillé. Les derniers instants d’oisiveté totale - ou presque - nous permettent, au fond, de prendre conscience de la chance que l’on a eue. Quand même, c’est un luxe de voir défiler le temps, tu ne trouves pas ?

Le corps et le cœur heureux, presque prêts à affronter cette nouvelle année. C’était bien, c’était ensoleillé. Maintenant, il faut rentrer.

0 Commentaire

Enregistrer un commentaire