27/03/2018

Inconstante.


Je ne suis pas constante. J'adore écrire, et pourtant je ne le fais jamais. J'attends toujours le moment parfait, le moment où j'aurais trois heures devant moi, le temps d'écrire face à la fenêtre, en buvant un bon thé, ou un cappuccino à la vanille.

Malheureusement, cette année, j'ai couru après le temps. Parce que mes journées étaient faites de cours, de révisions d'ancien français, de grammaire, de versions de latin, d'anglais, de lectures plus ou moins heureuses. Je n'ai pas eu le temps.

Je n'ai jamais su revenir. J'ai toujours l'impression qu'il faut se justifier, dire ce qui s'est passé, se confondre en excuses. Mais je n'en ai pas, et je ne pense pas en avoir besoin. Alors, je suis de retour, je vais de nouveau vous parler de mes lectures, vous faire des petits billets d'humeur, comme ça, très décousus, rapidement écrits. Et puis, forcément, pendant des mois, vous n'entendrez plus parler de moi, parce que le temps m'aura écrasée. C'est comme ça.

(et zut pour les photos parfaites, j'en ai marre de stresser)

0 Commentaire

Enregistrer un commentaire